Automobiles

Meilleure voiture sport de moins de 50 000 $ 2022 : Mazda MX-5

Traduit par Vincent Aubé

Si vous avez encore besoin de la preuve que la puissance et la vitesse ne sont pas les seuls chemins vers le plaisir de conduire, ne cherchez pas plus loin que le roadster Mazda MX-5 2022, été élu une fois de plus meilleure voiture sport de moins de 50 000 $ par AutoHebdo. Également reconnu sous l’appellation Miata, le roadster japonais léger remporte la victoire dans cette catégorie pour la troisième année consécutive, battant une belle brochette de  voitures sport plus puissantes.

Les gagnants des prix AutoHebdo sont choisis en fonction des votes de notre jury composé de plus de 20 experts automobiles de partout au pays, et la MX-5 est arrivée en tête cette année devant tous les autres véhicules de ce segment, y compris les finalistes, les Volkswagen Golf GTI/Golf R et Hyundai Veloster N, la vénérable Ford Mustang, ainsi que les nouvelles jumelles Toyota GR 86 et Subaru BRZ – ces dernières étant sans doute les concurrentes les plus directes de la MX-5.

Les voitures sont évaluées selon un large éventail de critères, dont la valeur, l'innovation, la technologie, la convivialité, les performances, le design, la sécurité, la qualité et l'efficacité. Et si la MX-5 extrêmement compacte et à deux places n'est pas aussi pratique que les Volkswagen et les Hyundai mentionnées plus haut ou ne semble pas offrir un aussi bon rapport qualité-prix que les jumelles Toyobaru ou même la Mustang, plus grandes et plus puissantes, la Mazda décapotable a toujours été et continue d'être une référence en matière de satisfaction du conducteur et d'excellence de l'ingénierie, offrant une expérience unique et joyeuse au volant.

La puissance est fournie par un 4-cylindres atmosphérique de 2,0-litres développant 181 chevaux et 151 lb-pi de couple. Ce ne sont pas des chiffres très étonnants, mais lorsqu'ils sont associés au châssis incroyablement léger de la MX-5 (1 066 kg) et à une boîte manuelle à six vitesses courte et satisfaisante, tout cela s'ajoute à l'une des expériences de conduite les plus amusantes disponibles aujourd'hui, quel que soit le prix.

Lorsque Dan Ilika, rédacteur en chef des essais routiers d'AutoHebdo, a examiné le modèle 2021, il a écrit : « Vous ne vous contentez pas de conduire cette voiture, vous en contrôlez chaque parcelle. C'est une voiture avec laquelle vous devenez profondément en symbiose dès que vous montez à bord, avec une compréhension immédiate et innée de l'autre qui prend normalement beaucoup de temps de conduite pour se développer. Il n'y a pas de période d'apprentissage, juste du plaisir pur et simple à partir du moment où vous appuyez sur l'embrayage et sur le bouton de démarrage à côté du volant ».

La direction elle-même, d'ailleurs, est de premier ordre. L'humble moteur 2,0-litres atteint 7 500 tr/min, le changement de vitesse manuel est aussi léger et vif qu'une croustille, et l'ensemble de la voiture prend les virages avec une habileté délicieuse et presque magique que ses concurrents ne peuvent égaler. « La direction, la suspension, les freins et le groupe motopropulseur ne sont que des extensions de votre propre être lorsque vous êtes au volant », ajoute Ilika.

Et même si la nouvelle Toyota GR 86, plus puissante, et sa jumelle non identique la Subaru BRZ se sont nettement améliorées par rapport à leurs prédécesseurs et se rapprochent terriblement de la MX-5 en termes de plaisir de conduite, elles ne sont toujours pas aussi légères, ne donnent pas la même sensation de jeu et sont équipées de moteurs boxer qui, à mes oreilles, ne sonnent toujours pas aussi bien que le 4-cylindres en ligne de la Mazda.

Au-delà de cela, la MX-5 est aussi sacrément bien pensée et conçue comme une voiture destinée à accomplir des tâches ordinaires. Une suspension relativement souple permet de rouler confortablement sur les chaussées défoncées, un petit moteur et un poids réduit permettent de réduire la consommation de carburant (les cotes officielles sont de 8,1 L/100 km en cycle combiné pour la manuelle et de 7,9 L/100 km pour l'automatique), et des dispositifs de sécurité active comme la surveillance des angles morts, l'alerte de franchissement de ligne et le freinage d'urgence automatique à basse vitesse sont tous de série.

La Mazda MX-5 GS de base, à toit souple, débute à 33 200 $ et est dotée d'une quantité décente d'équipements de série, notamment des jantes de 17 pouces, un système d'infodivertissement de sept pouces avec Apple CarPlay et Android Auto, et des haut-parleurs dans les appuie-tête (particulièrement utiles pour passer des appels téléphoniques). La GS-P à 37 200 $ ajoute un système audio haut de gamme, des sièges et des rétroviseurs chauffants, un pare-brise insonorisant, ainsi qu'une poignée d'améliorations de performance exclusives à la boîte manuelle, comme une barre de raidissement, une suspension sport Bilstein, un différentiel à glissement limité et un amplificateur de son à induction. La version GT supérieure, quant à elle, coûte 40 300 $ et comprend des jantes peintes en bronze, des coques de rétroviseurs de la couleur de la carrosserie, des sièges en cuir, un système de navigation intégré, le système Apple CarPlay sans fil, la radio satellite, des rétroviseurs à atténuation automatique et des plaques de protection.

Les amateurs de Miata à la recherche d'un habitacle plus isolé peuvent opter pour la MX-5 RF, qui est dotée d'un toit rigide escamotable électriquement et qui débute à 40 200 $ pour la GS-P de base et coûte 43 300 $ en version GT.

Sur papier, dépenser 40 000 $ pour seulement 181 chevaux et deux places peut sembler ridicule, mais les voitures ne se conduisent pas sur le papier et après un seul essai en conditions réelles sur une bonne route, le roadster de Mazda prouve sa valeur. « Il n'y a rien de tel à son prix », écrit Benjamin Hunting, collaborateur d'AutoHebdo. C'est pourquoi la Mazda MX-5 a, une fois de plus, été élue meilleure voiture sport de moins de 50 000 $ par AutoHebdo.

Et, à moins qu'une voiture complètement nouvelle et inattendue (comme une nouvelle Porsche 914 à 49 999 $ ou une Honda S2000 remise au goût du jour) n'arrive sur la scène et ne fasse un tabac dans les 12 prochains mois, je suis prêt à parier qu'elle remportera le prix l'an prochain.