Le Ford F-150 2021 dévoilé avec une motorisation hybride

Son dévoilement était prévu pour cette première édition du Salon de Détroit au mois de juin, mais à cause de la pandémie, Ford a plutôt opté pour un lancement virtuel pour lancer son modèle le plus important… et le plus vendu d’Amérique du Nord!

L’édition 2021 du Ford F-150 se veut la quatorzième génération du pickup de Dearborn et la première de l’histoire à offrir une motorisation hybride, celle-ci qui trône au sommet de tous les groupes motopropulseurs du camion pour l’année à venir. Au moment d’écrire ces lignes, Ford n’a pas présenté le nouveau Raptor; on peut donc présumer qu’il y aura un gain significatif sous le capot de cette livrée conçue pour jouer loin du bitume, surtout depuis l’annonce d’un nouveau Ram 1500 TRX un peu plus tard cet été.

En attendant la venue de ces deux futurs jouets hors route, Ford présente une livrée qui évolue sobrement à l’extérieur, malgré le fait que chaque panneau de carrosserie – en aluminium bien entendu – est de nouvelle facture, tout comme la rigidité du châssis révisée à la hausse. Comme c’est de mise avec une camionnette aussi populaire que le F-150, une panoplie de livrées sera rendue disponible (avec pas moins de onze designs de grilles différentes) lorsqu’il arrivera sur le marché un peu plus tard cette année, du modèle XL destiné aux clients qui recherchent avant tout un outil de travail, jusqu’au F-150 Limited aussi luxueux qu’une berline Lincoln… ou presque!

Au menu des motorisations 2021, le F-150 vient encore d’office avec un V6 atmosphérique de 3,3-litres en entrée de gamme. Les deux V6 Ecoboost – de 2,7 et 3,5-litres de cylindrée – sont également de retour, tout comme ce bon vieux V8 de 5,0-litres, sans oublier l’option V6 turbodiesel de 3,0-litres. Mais, c’est vraiment cette variante hybride qui marque ce millésime, le petit moteur électrique de 35 kW (47 ch) logé entre le V6 biturbo de 3,5-litres et la boîte de vitesses automatique à 10 rapports qui vient non seulement réduire quelque peu l’empreinte écologique du camion, mais également bonifier la puissance totale du véhicule. Malheureusement, au moment de mettre sous presse, le constructeur n’avait pas encore divulgué de chiffres officiels sur l’une ou l’autre des motorisations de la nouvelle année. Il est toutefois permis de croire que certaines d’entre elles seront reconduites sans gros changements majeurs sous le pied droit.

Il faudra bien évidemment prendre le temps d’étudier toutes les combinaisons possibles du nouveau F-150, mais pour ceux et celles qui seraient intrigués par cette version hybride – baptisée Powerboost pour l’occasion –, sachez que le moteur électrifié sera offert sur toutes les livrées du pickup, une bonne nouvelle pour les entrepreneurs qui voudraient profiter de la technologie sans devoir débourser plusieurs milliers de dollars pour accéder au luxe des livrées cossues.

La cabine du nouveau modèle évolue elle aussi, quoique les habitués du modèle ne seront pas trop dépaysés, la planche de bord qui rappelle quelque peu l’ancienne, avec des écrans élargis tant derrière le volant qu’au centre des occupants. En effet, l’écran tactile central pourra atteindre la largeur de 12 pouces. Ford innove aussi avec un levier escamotable de la boîte de vitesses, permettant ainsi le déploiement d’un panneau de la console centrale. Ce dernier va faciliter le maniement d’un ordinateur portable lorsque le véhicule sera stationnaire.

Les sièges avant peuvent également être repliés à plat ou presque pour ceux et celles qui voudraient sommeiller lors d’un arrêt sur la route, tandis que la boîte de rangement sous la banquette arrière ajoute un endroit à l’abri des regards.

Grâce au nouveau système d’énergie à bord Pro Power, il ne sera plus nécessaire de trimbaler une génératrice; le dispositif accessible dans la boîte de chargement du F-150 pourra générer 2,0 kW d’énergie dans les versions à essence et de 2,4 kW à 7,2 kW à bord des F-150 équipés de l’ensemble hybride Powerboost. Les concepteurs du F-150 ont même pensé aux bricoleurs avec notamment des ancrages dans le hayon pour tenir en place une pièce de bois à scier par exemple.

Le Ford F-150 2021 sera aussi le premier de l’histoire qui pourra être mis à jour à distance, ce qui autorisera l’implantation du premier système de conduite autonome ADA (pour Active Drive Assist) qui fera son entrée sur le Ford Mustang Mach-E à compter du printemps 2021. Quant au nombre de technologies de sécurité active et passive, la liste de dispositifs inimaginables s’est encore allongée pour l’an prochain.

Le camion pourra aussi être mis à jour à distance, une tendance de plus en plus populaire dans l'industrie. 2020-06-25 20:00:00