3 600 km en Nissan Altima, Murano, et Kicks

Pour la deuxième fois en cinq ans, Nissan nous avait convié à parcourir la Route 66 au volant de trois de ses véhicules. Le premier modèle est le Kicks qui porte un nom on ne peut plus approprié avec la célèbre chanson rendu célèbre par Nat King Cole en 1946 : « Get your kicks on Route 66 ». Chanson qui a notamment été reprise par les Rolling Stones. Nous avions ensuite deux modèles 2020, l’Altima et le Murano. Au volant de ces trois modèles, nous avons franchi une distance de plus de 3 600 km entre Chicago et Santa Monica en sept jours. Ce qui se traduit par une moyenne de plus de 500 km par jour pour joindre l’Est et l’Ouest américain à travers huit États et trois fuseaux horaires.

Le Murano pour le confort et le V6

La plus grande qualité du Murano est d’offrir une conduite agréable et économique. Sur les 3 600 km du périple de la Route 66, nous avons fait plus de 1 500 km au volant du Murano sur des routes parfois cahoteuses du parcours original de la Route 66 et d’autres segments à des vitesses moyennes de plus de 130 km/h avec une consommation qui a tourné autour de 8,5 litres aux 100 km, un résultat très intéressant. La puissance ne pose pas de problème. Il manque simplement un temps de réaction au moment de mettre le Murano en marche, mais par la suite, rien à redire sur la conduite. Au-delà de cette puissance toujours disponible, les sièges zéro gravité sont sans doute les accessoires les plus appréciés durant ce long périple. Lorsque vous passez plus de huit heures par jour derrière le volant, le confort devient un élément clé et le Murano est celui des trois véhicules qui offre le plus grand confort.

L’Altima pour le Pro-Pilot et le silence de roulement

Le silence à bord d’une Altima est au minimum et notre moyenne de consommation se situait autour de 7,3 litres aux 100 km. Notre seul reproche concerne la direction qui manque de vie. Son manque de réaction et ce sentiment d’anesthésie générale diminuent le plaisir de conduire. Ajouter à cela une boîte CVT certes économique, mais pas très agréable à l’utilisation. Une fois la vitesse de croisière atteinte, la voiture se comporte bien, mais les accélérations et les reprises souffrent encore d’un manque de raffinement. Nous avons toutefois apprécié l’utilisation du Pro-Pilot. Ce système aide non seulement l’Altima a garder le cap, mais en plus, il agit de concert avec le régulateur de vitesse et tous les systèmes de détection pour conserver le véhicule à la bonne vitesse et au bon endroit. Une fonction qui rend la conduite plus relaxante sur de longs trajets autoroutiers qui ont quelquefois tendance à engendrer la somnolence. Notre modèle d’essai Platinum avait aussi un système Nissan Intelligent Mobility qui comprend un système de freinage d’urgence intelligent avec détection des piétons, un système de freinage d’urgence intelligent en marche arrière, un système de détection de sortie de voie, un système d’avertissement sur l’angle mort par radar, un système d’alerte de trafic transversal et des phares à assistance aux feux de route. Tout cela ajoute un filet de sécurité supplémentaire qui donne des yeux et des oreilles de plus au conducteur.

Et le Kicks dans tout cela ?

Le Kicks est conçu avant tout pour une utilisation citadine n’est pas toujours à son avantage sur les longs trajets autoroutiers. Il était le seul des trois véhicules avec seulement deux roues motrices et ses performances étaient beaucoup plus humbles. Sa mécanique 4-cylindres 1,6-litre développant 125 chevaux jumelés à une transmission à variation continue a eu à travailler très fort lorsqu’il fallait rattraper la caravane de 11 véhicules qui s’était un peu étirée en traversant une ville et quelques feux de circulation. Toutefois sur un bon revêtement, sa tenue de route est surprenante. Construite sur la plateforme de la Versa Note qui nous quitte cette année, le Kicks offre un châssis solide et va même prendre un certain plaisir à rouler sur les petites routes sinueuses, on devine ici sa nature plus voiture que multisegment de poche. Un des éléments uniques au Kicks est un système audio Bose Personal Plus avec huit haut-parleurs, dont deux dans l’appuie-tête du conducteur. Un élément qui a été très apprécié, car la musique devient importante lorsque vous roulez toute la journée et c’est le Kicks qui nous a donné les meilleures sensations à ce chapitre. Sachez toutefois que le système Bose est uniquement disponible avec la version SR la plus équipée.

Conclusion

En arrivant à Santa Monica, les avis étaient assez unanimes sur le confort et la bonne tenue de route du Murano qui s’est avéré le véhicule le plus apprécié de cette randonnée. L’Altima termine bonne deuxième, elle qui a perdu un léger avantage dans le confort des sièges à l’avantage du Murano, sans oublier sa suspension un peu plus ferme. Le Kicks plus petit et sous-motorisé pour la tâche à accomplir ferme la marche. Il s’est tout de même bien tiré d’affaire, mais est à son meilleur en conduite urbaine.

Sur la route 66 2020-02-19 08:00:00