Trouvaille de la semaine : Aston Martin Vanquish Zagato Shooting Brake 2019

Que diriez-vous de conduire une voiture produite à seulement 99 exemplaires dans le monde? Mieux encore, que diriez-vous de piloter un bolide britannique qui n’a franchi la frontière canadienne qu’à deux reprises? C’est le cas de cette sublime Aston Martin Vanquish Zagato  Shooting Brake 2019 actuellement en vente dans cette concession de Calgary en Alberta.

Cette livrée plus pratique de la GT exotique fait partie intégrante de cette production limitée – à 325 exemplaires – de véhicules Aston Martin réalisés en collaboration avec la maison de design Zagato. Rappelons qu’en plus de cette version Shooting Brake, la collaboration entre les deux firmes a également accouché du Speedster, de la Volante et du Coupé.

Mais il faut l’avouer, cette livrée Shooting Brake est sans contredit celle qui suscite le plus de curiosité, non seulement parce que cette expression est empruntée au vieux continent, mais aussi parce que son toit surélevé donne quelques litres de chargement supplémentaire à son utilisateur, au cas où il voudrait partir à l’aventure. Non pas que cette voiture de collection soit l’outil idéal pour se rendre au terrain de camping, mais pour une fin de semaine teintée de routes secondaires et d’établissements hôteliers de renom, cette Vanquish Zagato Shooting Brake semble tout indiquée pour ce genre d’exercice pour les mieux nantis.

Bien entendu, une Aston Martin Vanquish est déjà, à la base, une exotique de haut niveau, mais avec sa carrosserie remaniée, d’un bout à l’autre, cette Zagato est assurée de ne pas passer inaperçue, surtout revêtue de sa robe rouge et noire, avec ces quelques détails minimes dorés sur les flancs et à l’intérieur des jantes spéciales. Le bouclier a droit à cette grille de calandre élargie, en plus d’inclure ces antibrouillards circulaires.

Malgré son toit de « voiture familiale », l’Aston Martin Vanquish Zagato ne perd absolument pas sa linéarité, le pavillon de couleur anthracite qui se prolonge par-dessus la lunette arrière. Justement, à cet endroit, les feux de position circulaires en trois dimensions sont un beau clin d’œil aux anciens modèles réalisés avec Zagato.

Sous le capot de cette voiture d’exception se cache le familier moteur V12 atmosphérique de 5,9-litres développant la bagatelle de 580 chevaux, l’engin faisant équipe avec une boîte automatique à huit rapports de la marque. Bien entendu, toute cette cavalerie est envoyée à l’essieu arrière via un différentiel à glissement limité, ça va de soi dans une telle voiture!


À l’intérieur, un simple coup d’œil aux deux sièges enveloppants vous plonge dans un univers riche en « Z ». Le thème trois couleurs de la carrosserie est reconduit à l’intérieur avec le rouge, le noir pour s’agencer au toit foncé, sans oublier ces détails dorés ici et là. Pour le reste, il s’agit de la planche de bord d’une Vanquish S, cette livrée qui sert de base à cette Shooting Brake signée Zagato. Toutefois, l’espace cargo est plus généreux que dans les autres bolides de la marque, avec le plancher du coffre qui est recouvert d’un panneau de fibre de carbone. On comprend assez rapidement que cet espace de chargement ne sera pas utilisé pour aller cueillir une dizaine de sacs de terre pour regarnir le potager… si vous voyez ce que je veux dire!

Combien coûte ce bijou de collection moderne? Seulement 1 340 190 $ canadiens. C’est évidemment très cher pour une voiture biplace, mais étant donné sa rareté à l’échelle planétaire et même canadienne, cette somme n’est pas si exagérée à bien y penser.

Plus logeable que les autres Aston Martin, l'espace cargo de cette Shooting Brake n'est malheureusement pas très pratique. 2019-05-08 18:46:28