Cinq conseils pour économiser du carburant cet été

Nous sommes plus près de l’automne que du printemps, mais cela ne veut pas dire que l’été est fini. Au cours des prochaines semaines, plusieurs automobilistes s’aventureront sur les routes de la province pour les dernières vacances avant le retour des classes, ou simplement pour profiter de la fête du Travail.

Nous le savons tous, les vacances coûtent cher, même si l’on évite l’avion. Une balade en voiture amène son lot de coûts, notamment au niveau du carburant. La bonne nouvelle est qu’il est possible de réduire ces dépenses en appliquant quelques conseils qui nous permettront d’économiser du carburant. Même si nous n’avons pas de long périple en voiture de prévu, ces conseils sont tout de même pertinents et nous permettront de sauver quelques dollars simplement en posant des gestes qui semblent de prime abord anodins.

Voici donc cinq conseils qui permettent d’économiser sur le coût du carburant cet été. Remarquez que quelques-uns de ces conseils sont utiles à longueur d’année et pas seulement quand il fait beau et chaud. Commençons d’ailleurs avec ceux-ci.

Réduire notre vitesse

Pour plusieurs automobilistes, les limites de vitesse sur les autoroutes sont plus théoriques qu’obligatoires. Rares sont ceux et celles qui respectent vraiment la limite de 100 km/h. Il est vrai que la différence entre cette vitesse maximum et 120 km/h ou 130 km/h semble énorme lorsque nous sommes derrière le volant. En réalité par contre, sur un parcours de 200 kilomètres, il y a une différence de seulement 20 minutes entre l’heure d’arrivée d’un conducteur roulant à 120 km/h et un autre roulant à 100 km/h.

La différence au niveau de la consommation, par contre, est plus notable. En effet, vous économiserez environ 2,0 litres pour un tel trajet en réduisant votre vitesse de 20 km/h. Cela peut ne pas sembler énorme, mais continuellement réduire sa vitesse entraîne des économies dès que l’on prend la route, des économies qui s’accumulent au fil du temps.

Donc, ultimement, tenter de respecter le plus possible les limites de vitesse sera bénéfique pour votre consommation de carburant et par le fait même votre portefeuille.

Vérifier la pression des pneus et leur usure

Vérifiez de temps à autre la pression de vos pneus. Un pneu qui n’est pas gonflé à la pression recommandée par le constructeur pourrait nuire à l’économie de carburant de votre véhicule. De plus, si votre pneu est trop usé, cela entrainera également une augmentation de la consommation, aussi minime soit-elle.

De toute façon, vos pneus étant le seul point de contact entre votre véhicule et la route, il est toujours sage d’assurer leur qualité régulièrement.

Cure de minceur

Le poids augmente la consommation de carburant, été comme hiver. En été, ce ne sont peut-être pas des sacs de sable ou des pèles qui viennent augmenter le poids, mais les outils ou encore l’équipement de golf ou de camping peuvent effectivement alourdir votre véhicule et réduire son efficacité. Donc, tentez autant que possible de retirer tout le superflu de votre coffre.

Pensez à l’aérodynamisme

Il est vrai que de continuellement poser et retirer la boîte de toit ou les supports à vélo ou kayak peut être fatigant, mais l’aérodynamisme de votre véhicule est un élément clé dans la détermination de sa consommation. Tout l’équipement que l’on peut poser sur son véhicule en été aura un effet très néfaste sur la consommation. Donc, si vous le pouvez, retirez les éléments que vous n’utilisez pas.

Se refroidir économiquement

L’utilisation de la climatisation fera augmenter la consommation, aucun doute. Par contre, sur l’autoroute à vitesse élevée, il est plus sage d’avoir recours à la climatisation que de baisser les vitres latérales, car vous préservez l’aérodynamisme du véhicule. En ville cependant, il vaut mieux fermer le climatiseur et baisser les fenêtres afin d’améliorer l’économie d’essence de son véhicule.

Individuellement, ces conseils n’apportent que quelques gains difficiles à quantifier. Si vous les appliquez ensemble par contre, vous verrez assurément votre consommation diminuer.

Nous sommes plus près de l’automne que du printemps, mais cela ne veut pas dire que l’été est fini. 2016-08-17 16:42:00