Une option tout à fait noble
POSITIFS
  • Agrément de conduite de la version 2RM
  • Économie de carburant exemplaire
  • Fiabilité éprouvée
NÉGATIFS
  • Confort et insonorisation(!)
  • Habitacle dénudé
  • Moteur rugueux à haut régime
Toyota RAV4 2021 : essai routier

Le métier de chroniqueur automobile implique bien entendu l’emprunt de véhicules de presse, surtout en temps de pandémie où les lancements à saveur internationale sont impossibles. Mais, pour mettre en valeur toutes les belles qualités de leurs bolides respectifs, les constructeurs mettent à la disposition des scribes de l’auto les livrées les plus équipées de leur alignement. Or, il arrive à l’occasion qu’un constructeur ose en insérant une livrée de base à sa flotte de véhicules disponibles pour un essai prolongé.

C’est le cas de cet essai réalisé en plein hiver, le Toyota RAV4 qui n’a plus vraiment besoin de présentation en 2021, le VUS compact qui trône au sommet des ventes de sa catégorie depuis un petit moment déjà. S’il est plus intéressant de se déplacer à bord d’une livrée Trail ou même du hot rod de la famille, le RAV4 Prime, le RAV4 LE à deux roues motrices peut très bien se tirer d’affaire, et ce, malgré une liste d’équipement plus courte.

Portrait d’un VUS plus accessible… et pas nécessairement inintéressant!

Design : 6,5/10

Remodelé de fond en comble pour l’année-modèle 2019, le RAV4 de dernière génération ne fait certainement pas l’unanimité avec sa carrure avouée et ses contours d’ailes massifs. Mais, contrairement au modèle précédent, le RAV4 a retrouvé son identité. Certains aiment, d’autres détestent, mais personne n’est indifférent à ce look plus « costaud ». C’est vrai qu’en livrée LE (disponible en quatre couleurs de carrosserie seulement), le RAV4 paraît terne et les enjoliveurs ne font rien pour agrémenter le paysage, mais bon, on parle d’une livrée de base ici.

Sécurité : 8,5/10

Bonne nouvelle pour les automobilistes sensibles à l’aspect sécurité : le RAV4 LE 2021 est plutôt bien nanti. Pour ce que ça vaut, la BMW 330e essayée quelques jours plus tard n’avait pas de régulateur de vitesse intelligent, ni d’aide au maintien de la voie, contrairement à ce RAV4 de base qui, en plus, profite d’un système d’alerte de sortie de voie avec assistance à la direction et détection des bords de la route, des phares automatiques, un système précollision avec fonction de détection des piétons et détection des cyclistes. Quant aux coussins gonflables, le RAV4 LE en compte huit. Pour un modèle sans aucune option, c’est fort acceptable!

Habitabilité : 8/10

Je décernais une note de 8/10 il y a un peu moins d’un an à une version Trail équipée de l’ensemble TRD au sein de ces pages. Je me verrais mal lui attribuer une note différente. Franchement, le VUS Toyota fait très bien, que ce soit à la première ou à la deuxième rangée, tandis que le coffre est suffisamment logeable pour la majorité des besoins d’un véhicule de la catégorie. Petite mention honorable à la banquette arrière qui offre deux angles du dossier. Abaissez-le et vos enfants dormiront paisiblement au retour d’une journée de ski!

Confort : 7,5/10

L’an dernier, je me plaignais de l’insonorisation insuffisante à bord du RAV4. Je réitère celle-ci, même que je me demande si j’ai été assez sévère avec le VUS le plus vendu au pays. Est-ce la faute aux pneus d’hiver Bridgestone? Possible. Il y a certainement un gain à faire au niveau des passages de roues. J’ai aussi remarqué des bruits éoliens provenant du miroir extérieur gauche. Les sièges sont également plus fermes que moelleux. Pour le reste, le RAV4 est tout de même un véhicule où il fait bon vivre, où la position de conduite est facile à trouver, avec une suspension qui absorbe relativement bien les crevasses de notre réseau routier.

Convivialité : 6/10

Le géant Toyota est déjà, à la base, un constructeur qui prend son temps avant d’adopter de nouvelles technologies à bord de ses véhicules. Certes, les produits plus récents se sont améliorés, surtout vers le haut du pavé, mais dans ce cas-ci, l’écran tactile de sept pouces est loin d’être le plus impressionnant de l’industrie pour sa réactivité et son affichage semble tout droit sorti de 2010. À ce compte, je recommande de brancher votre appareil intelligent et de profiter des systèmes Apple CarPlay et/ou Android Auto qui offrent des graphiques plus attrayants. J’ajouterais que la plupart des boutons sont de bonne taille, mais les deux petites molettes de la chaîne audio sont trop petites.

Puissance : 8/10

Ici, c’est le statu quo! Le moteur 4-cylindres de 2,5-litres de 203 chevaux et 184 lb-pi de couple n’est pas conçu pour les accélérations monstres, mais avec une boîte automatique à huit rapports qui n’a jamais bronché à part quelques « à-coups » ressentis à quelques reprises aux intersections, il file le parfait bonheur, à condition qu’on ne lui en demande pas trop. À haut régime, le moulin chante haut et fort sa colère d’être sollicité. Et puisqu’il s’agissait d’une livrée à roues avant motrices, je l’ai même trouvé plus « prime » qu’à l’habitude, le modèle à traction qui est tout de même un brin plus léger que son équivalent à quatre roues motrices.

Agrément de conduite : 7/10

C’est d’ailleurs ce que j’ai aimé de cet essai réalisé en plein mois de février. Le RAV4 LE à deux roues motrices se comporte comme une berline haute sur pattes. Sa motricité réduite le rend plus joueur, plus amusant à conduire quoi! Rassurez-vous, il n’a rien d’une 86 ou d’une Supra! Le RAV4 LE est un véhicule simple, sans histoire qui devrait accrocher un sourire en coin au conducteur qui ne recherche pas nécessairement de sensations fortes au volant de son véhicule de tous les jours. La sonorité du moteur est honnête, la suspension est juste assez ferme et la direction n’est pas trop floue. « Enough said », comme disent nos compatriotes anglophones!

Économie de carburant : 8,5/10

Là où le RAV4 LE brille, c’est par sa consommation de carburant digne d’une Corolla plus âgée. Sans même faire attention à mon style de conduite, le VUS a oscillé entre 8,0 et 8,2 L/100 km durant mes quelques jours passés au volant. L’EnerGuide annonce quant à lui une moyenne de 8,8 L/100 km en ville, de 6,8 L/100 km sur route et 7,9 L/100 km en combinée. Et quand on prend en considération que le VUS a dû composer avec des températures glaciales durant ma semaine d’essai, on comprend un peu mieux le résultat obtenu.

Caractéristiques : 7/10

Bien entendu, l’austérité du RAV4 le moins cher le défavorise face aux rivaux un peu plus récents, mais bon, le valeureux guerrier offre tout de même des sièges chauffants à la première rangée, la climatisation, une chaîne audio à six haut-parleurs, un écran tactile, les dispositifs Apple CarPlay et Android Auto, un port USB et une prise 12 V, tous les systèmes de sécurité mentionnés et même des fenêtres assistées avec automontée et autodescente.

Valeur : 8,5/10

À un prix de départ de 28 250 $, le RAV4 LE 2021 est tout de même plus abordable qu’un Honda CR-V (29 805 $) ou un Nissan Rogue (28 498 $) qui en offre toutefois plus que le RAV4 âgé de deux ans déjà. Bref, face aux valeurs sûres du segment, le RAV4 LE 2021 est certainement un modèle à considérer même s’il paraît vieillot à certains égards. Là où le consommateur gagne des points, c’est au niveau de la fiabilité de ce modèle et même de la valeur de revente inébranlable du VUS le plus vendu de Toyota.

Conclusion

Un essai sans histoire donc que cet autre contact avec un RAV4 moins équipé. Il existe sans aucun doute des véhicules plus agréables à conduire au sein de son segment, mais pour l’automobiliste qui recherche un véhicule fiable, simple à utiliser et pratique, le RAV4 LE s’avère une option tout à fait noble.

Une option tout à fait noble 2021-02-18 07:00:00

Les concurrents

Caractéristiques

Cylindrée 2,5L   Modèle à l'essai Toyota RAV4 LE 2RM 2021
Nb. de cylindres L4   Prix de base 28 250 $
Puissance 203 ch @ 6 600 tr/min   Taxe climatiseur 100 $
Couple 184 lb-pi @ 5 000 tr/min   Frais transport et préparation 1 840 $
Consommation de carburant 8,8 / 6,8 / 7,9 L/100 km ville/route/comb   Prix tel qu’essayé 28 250 $
Volume de chargement 1 064 L / 1 976 L sièges abaissés  
Équipement en option
Aucune