Faites-vous partie du 3 %?
POSITIFS
  • Vaste choix de modèles
  • Moteurs V8 puissants
  • Tenue de route en hausse
NÉGATIFS
  • Intérieur sans relief
  • Moteur V8 gourmand
  • Le poids imposant
Dodge Charger Widebody Hellcat et Scat Pack 2020 : essai routier

SONOMA, Californie – Pas besoin d’être un devin pour constater que des voitures comme la Charger vont à l’encontre de toutes les plus récentes tendances automobiles. Les ingénieurs et responsables de Dodge le savent aussi. Mais, plutôt que de tenter de convaincre les 97 % des gens qui ne s’intéressent plus aux voitures musclées, Dodge a choisi de faire plaisir à l’autre 3 % qui en demande toujours plus. C’est de cette réflexion que sont nés les modèles Charger Widebody pour les versions Scat Pack et Hellcat 2020.

Design : 8/10

Physiquement, la voiture est plus imposante. Spécifions au départ que la version Widebody est maintenant de série sur tous les modèles Hellcat et en option (6 000 $) avec les versions Scat Pack. Comment reconnaître un modèle Widebody ? Les évasements d’ailes intégrés ajoutent 8,8 cm en largeur à la carrosserie, laissant ainsi la place aux nouvelles jantes forgées de couleur noir carbone de 20 pouces montées sur des pneus plus larges et plus collants Pirelli 305/35ZR20. Vous avez également une calandre de conception nouvelle avec des fentes plus larges pour une meilleure aération. Vous avez aussi de nouveaux seuils latéraux qui connectent les carénages avant et arrière pour aider à amplifier la conception intégrée plus massive, un nouveau becquet arrière sur la version Hellcat conçue pour créer un équilibre aérodynamique avec le nouveau design de l’avant et de nouvelles insignes SRT Hellcat en deux parties, disponibles en chrome satiné. Pour ceux qui recherchent l’exclusivité, Dodge commémore les 50 ans de la Charger Daytona 1969 avec une édition spéciale 50e anniversaire qui sera vendue en 50 unités seulement au Canada. Rappelant son héritage en matière de design, la Charger Daytona édition 50e anniversaire comprend un couvercle de coffre et un décalque arrière « Daytona» unique avec becquet assorti.

Sécurité : 7/10

Il ne faut pas s’attendre à une liste aussi exhaustive que les sportives allemandes, il faut dire que le prix n’est pas le même non plus. Disons simplement que la Charger compte plus de 80 fonctions de sécurité disponibles de série ou en option, y compris un avertisseur de collision avant à pleine vitesse, un régulateur de vitesse adaptatif et un avertisseur d’arrêt et de sortie de voie avec assistance au maintien de voie. L’essentiel est là.

Caractéristiques : 7,5/10

Il y a somme toute peu de changement dans l’habitacle. Le très apprécié système UConnect a toujours sa place comme système nerveux d’information. Tous les modèles Scatpack et Hellcat sont équipés de cuir. Vous avez en option un système audio Harman Kardon avec amplificateur et 19 haut-parleurs GreenEdge dans les modèles Charger SRT Hellcat Widebody, Charger Scat Pack 392 et Charger R/T et tous les modèles reçoivent de série Apple Carplay et Android Auto. Les privilégiés qui opteront pour l’une des 50 versions Daytona (pour 4 990 $ de plus que le modèle Hellcat) auront droit à certaines exclusivités comme des sièges performance en cuir Nappa noir et daim Alcantara chauffants et ventilés avec surpiqûres bleues et dossiers brodés « Daytona». Les sièges du conducteur et du passager avant sont dotés d’une fonction de réglage électrique en 12 directions. Le point d’accent bleu apparaît dans tout l’intérieur, sur l’accoudoir de la console centrale, les panneaux de porte, le tableau de bord et le levier de vitesses. Une garniture de pavillon en suède Dinamica, un tableau de bord en fibre de carbone et des garnitures intérieures en chrome noir sont associées au volant à fond plat en daim, doté de doubles surpiqûres bleues et argentées. Le volant et les tapis de sol sont uniques et disponibles uniquement sur ce modèle Daytona. Si l’intérieur est spacieux, la qualité des matériaux est bonne, mais laisse un peu sur son appétit pour un modèle Hellcat qui se vend plus de 83 000 $.

Convivialité : 9/10

L’espace est généreux partout. Cette berline pleine grandeur offre assez d’espaces pour cinq personnes avec un coffre caverneux. Le système UConnect est un exemple de facilité d’utilisation dans le monde automobile et les commandes sont simples à utiliser. Les portières sont larges et l’accès à bord est on ne peut plus facile. On se met tout de suite à l’aise dans la Charger.

Habitabilité : 9/10

Il est très rare d’obtenir autant d’espace dans une voiture sport. La Charger SRT Hellcat 2020 atteint une vitesse de pointe de 315 km/h et conserve son titre de berline de production la plus puissante et la plus rapide du monde. Idéal pour la famille, elle peut agréablement marier sport et côté pratique. Le coffre offre par exemple 467 litres d’espace pour une longueur qui dépasse les cinq mètres, des chiffres qui s’approchent d’une berline de Classe S au chapitre du format dans une robe plus agressive.

Confort : 8/10

Les versions Scat Pack et Hellcat sont les modèles extrêmes de la famille Charger, mais les ingénieurs ont tout de même pensé aux occupants. Des modifications ont été apportées au châssis pour la version Widebody. Pour la première fois, la Charger SRT Hellcat Widebody intègre une direction assistée électrique pour une meilleure sensation de la direction, facilitant ainsi la manœuvrabilité à basse vitesse. La direction peut également être calibrée via les paramètres des pages de performances SRT pour optimiser l’effort de direction dans diverses situations de conduite. Au-delà de la carrosserie plus large de 8,8 cm, la Charger SRT Hellcat Widebody comprend également une suspension de compétition adaptative à amortissement adaptatif Bilstein à trois modes, des ressorts 32 % plus rigides, des barres stabilisatrices plus grandes (de 32 mm à 34 mm à l’avant et de 19 mm à 22 mm à l’arrière), des amortisseurs raccordés, plusieurs technologies inspirées de la course et des freins Brembo, tous conçus pour fournir des performances encore plus impressionnantes. Ces changements rendent d’une part la conduite plus facile sans nuire au confort. Il y a aussi la possibilité d’ajuster les modes de conduite si vous rencontrez des routes un peu plus dégradées.

Puissance : 10/10

Toujours propulsée par le moteur V8 HEMI de 6,2-litres suralimenté, développant 707 chevaux-vapeur, la Dodge Charger SRT Hellcat 2020 atteint une vitesse de pointe de 315 kilomètres à l’heure et conserve son titre de berline de production la plus puissante et la plus rapide du monde. Pour faire bonne mesure, la version Daytona qui profite de la même mécanique ajoute 10 chevaux (pour un total de 717 ch) grâce à une ligne rouge repoussée à 6 100 tr/min pour aller chercher les quelques chevaux de plus. La Scat Pack avec son moteur de 6,4-litres est toujours à 485 chevaux.

Agrément de conduite : 9/10

C’est dans la région de Napa en Californie que notre journée d’essai a débuté sur la route d’abord au volant de la Hellcat. Pour ceux qui se demandent si un modèle plus large fait une différence, la réponse est oui. Mais cela ne vient pas uniquement du châssis. Il faut aussi donner le crédit aux barres antiroulis plus massives, à la suspension ajustable plus sportive, aux ressorts plus fermes et aux freins Brembo de 15,4 pouces en deux pièces avec étriers avant à six pistons pour une puissance de freinage accrue et quatre pistons à l’arrière. Les petites routes sinueuses ont été avalées rapidement et sans hésitation. Notre après-midi se déroulait sur le circuit de Sonoma où, tour à tour, nous prenions le volant d’une version Scat pack et Hellcat. Si la puissance du modèle Scat Pack est plus que suffisante, il faut un pilote aguerri pour pousser une Hellcat. Sur la ligne droite opposée des puits, le compresseur vous siffle son bonheur à haut régime et remplit vos tympans de mélodie en V8 majeur. Le 0–100 km/h départ arrêté se fait sous la barre des quatre secondes. Même si le véhicule approche les deux tonnes, les efforts mis à l’amélioration de la tenue de route sont évidents. On peut sérieusement brasser cette voiture sur un circuit et elle en redemande, un constat assez intéressant pour une berline quatre portes pleine grandeur.

Économie de carburant : 6/10

Difficile de conjuguer autant de puissance avec une bonne économie de carburant. De toute manière, ceux qui se procurent ce genre de voiture n’accordent que très peu d’importance à la consommation, c’est la performance qui importe, le reste est somme toute assez secondaire. Dans un modèle Hellcat, vous serez chanceux si votre consommation moyenne glisse sous les 16 litres aux 100 km et ce ne sera guère mieux dans le modèle Scat Pack.

Valeur : 8/10

La Charger est la dernière berline sport pleine grandeur de fabrication nord-américaine et, juste pour cela, elle vaut son pesant d’or. Même si le prix n’est pas abordable, vous ne trouverez rien sur le marché qui vous procure autant de puissance à ce prix. Les Japonais et les Coréens n’ont rien et si vous pouvez trouver quelques choses en Allemagne, ce sera au double du prix. La Charger est donc le dernier des Mohicans.

Conclusion

Dodge confirme que le modèle Scat Pack est le plus populaire dans la famille Charger. En version Widebody, il débute à 59 945 $. Si vous grimpez dans la version Hellcat, il faudra allonger 83 495 $ et 88 490 $ pour l’exclusive version Daytona. Une chose est certaine, ces modèles sont les derniers survivants d’une race en voie d’extinction et pour ceux qui veulent carburer à l’adrénaline, vous êtes définitivement au bon endroit. Les versions Widebody des Charger arriveront en concession au début de l’année 2020.

Faites-vous partie du 3 %? 2019-10-23 17:00:00

Caractéristiques

EngineDisplacement 6,2L
EngineCylinders V8
PeakHorsepower 707 ch à 6 000 tr/min
PeakTorque 650 lb-pi à 4 800 tr/min
FuelEconomy 18,0 / 10,6 / 14,7 L/100 km ville/route/comb
CargoSpace 467 L