Porsche Panamera GTS Sport Turismo 2019 : essai routier

Le constructeur de Stuttgart est passé maître dans la multiplication des genres. La 911 en est le meilleur exemple, mais les autres modèles de la gamme font également l’objet d’une segmentation précise et méticuleuse, de manière à séduire un maximum de clients. Même la rarissime Panamera Sport turismo est disponible en six livrées exclusives au Canada, et au sein de cette liste, la Porsche Panamera GTS Sport Turismo 2019 – pas mal comme nom de voiture n’est-ce pas? – est certainement l’une des offres les plus séduisantes sur le marché à l’heure actuelle. Voici pourquoi…

Design : 9/10

Comme les autres Panamera à « toit horizontal », la livrée GTS ressemble étrangement à un Porsche Cayenne qui aurait fondu au soleil. Plus longue que l’utilitaire, la Panamera est également plus basse et surtout, plus attirante pour l’œil averti. Depuis que le constructeur a remodelé sa berline Panamera en 2017, les critiques à l’endroit de sa silhouette sont beaucoup plus positives que pour la première génération du modèle, et cette variante « familiale » est d’autant plus intéressante pour les amateurs par sa rareté, mais aussi par sa ligne très réussie.

L’édition GTS respecte les attributs de l’écusson, c’est-à-dire une panoplie d’éléments extérieurs peints en noir, des autocollants G-T-S (au lieu d’un traditionnel écusson) et des extrémités exclusives au niveau intermédiaire. Notez également la présence de ces jantes SportDesign disponibles en option d’une grandeur de 21 pouces. Avec sa carrosserie rouge Carmin, une autre option dispendieuse, cette berline exécutive légèrement plus logeable ne passe vraiment pas inaperçue. D’ailleurs, j’ai reçu quelques pouces en l’air pendant mes quelques jours d’essai.

Sécurité : 8/10

Comme toutes les autres livrées de la Panamera, la GTS Sport Turismo vient d’office avec un rouage intégral très efficace, surtout lorsque l’hiver arrive. Bien entendu, cet essai s’est déroulé en plein été, mais j’ai pu tester les capacités d’une Panamera Turbo Sport Turismo plus tôt cet hiver et laissez-moi vous dire que cet aspect est très bien maîtrisé par les ingénieurs de la marque.

Mais, en plus de cette motricité optimale, la Panamera GTS Sport Turismo empruntée l’instant de quelques jours regorgeait de dispositifs de sécurité puisque la voiture était équipée de deux groupes optionnels clés, le groupe Assistance disponible pour la modique somme de 6 120 $ et le groupe Premium Plus qui vient ajouter 5 140 $ à la somme du véhicule. Ces deux groupes d’options incluent les phares dynamiques à DEL, l’assistance d’angles morts, l’assistance de vision nocturne, l’assistance de changement de voie, l’indicateur de limite de vitesse, le régulateur de vitesse adaptatif et une panoplie de systèmes supplémentaires.

Habitabilité : 7/10

Par rapport au format berline, la Sport Turismo est bien entendu plus volumineuse, mais par très peu. Le volume du coffre, par exemple, passe de 500 à 520 L avec la banquette arrière en place. Lorsque celle-ci est repliée vers l’avant, on parle de 1 390 L contre 1 340 L pour la berline. On ne parle donc pas d’un gain immense, mais bon, le toit horizontal permet tout de même de charger des objets un brin plus hauts. Je doute fort par contre que les acheteurs de ce type de voiture utilisent leurs Panamera Sport Turismo pour charger une vingtaine de sacs de terre, mais bon, une virée au magasin de meubles est jouable avec cette variante.

Convivialité : 8/10

Contrairement aux véhicules utilitaires du moment, la Panamera oblige ses occupants à descendre quelque peu pour y prendre place. Rien d’alarmant toutefois, d’autant plus que l’espace à l’intérieur est idéal pour quatre adultes… et un enfant puisque ce tunnel de transmission est très encombrant! Depuis la refonte du modèle, la planche de bord est tapissée de commandes tactiles, que ce soit au niveau du large écran de 12,3 pouces de largeur ou même entre les deux occupants, les seuls « boutons » qui servent à ajuster la température et le débit de la climatisation. Le système infodivertissement est quant à lui assez compliqué, mais c’est le cas pour plusieurs véhicules de nos jours.

Confort : 8/10

La Porsche Panamera GTS Sport Turismo respecte la tradition des grandes routières. Le confort est donc à l’honneur, grâce notamment aux quatre sièges principaux, mais également à la suspension pneumatique qui vient de série avec le système PDCC Sport (pour Porsche Dynamic Chassis Control Sport). Comme bon nombre de véhicules de luxe modernes, la Panamera offre plusieurs modes de conduite (Normal, Sport, Sport+ ou Individual), ceux-ci qui changent non seulement le dynamisme du groupe motopropulseur, mais également la fermeté de la direction et de la suspension. La Panamera GTS est donc aussi confortable qu’un salon sur roues, mais peut aussi suivre la cadence imposée par une voiture sport lorsqu’elle se raidit.

Agrément de conduite : 9/10

La Panamera est peut-être davantage taillée pour les longs trajets à cadence élevée sur l’Autobahn, mais elle peut également jouer le rôle de voiture sport à l’occasion, surtout avec cet écusson GTS qui aiguise toutes les facettes de la voiture. Premièrement, la présence d’un moteur V8 sous le capot garantit une belle musicalité lorsque le pied droit en redemande, mais toute cette cavalerie biturbo de 453 chevaux serait inutile sans l’excellente boîte double embrayage à huit rapports qui s’occupe d’acheminer cette puissance aux quatre roues. La direction est très précise, comme dans toutes les Porsche, un élément qui est amplifié par les roues arrière directionnelles. Comme voiture de prestige à caractère familial, il est difficile de trouver mieux à l’heure actuelle sur le marché. Bien sûr, il y a l’échelon Turbo, mais pour l’agrément de conduite pur, il vaut mieux jeter un coup d’œil à la version GTS.

Puissance : 10/10

Comme je viens de le mentionner, la Panamera Turbo Sport Turismo remporte la palme de la puissance si on exclut l’explosive Turbo S E-Hybrid, mais la Panamera GTS n’a absolument rien à envier aux autres livrées à part une accélération encore plus démoniaque. Personnellement, je trouve que 453 chevaux, c’est tout ce dont un mordu de conduite a besoin pour s’amuser à l’occasion sur les routes achalandées canadiennes.

Économie de carburant : 7/10

Évidemment, le côté amusant de la Panamera GTS tend à faire augmenter la moyenne de consommation, mais avec un peu de retenue, il est possible de faire descendre celle-ci aux alentours des 13 L/100 km en ville ou près de 10 L/100 km sur l’autoroute. Mais bon, il est tout à fait normal de se laisser emporter avec un tel bolide, ce qui a une incidence directe sur la consommation.

Caractéristiques : 7/10

Avec 35 650 $ d’options ajoutées, cette Panamera GTS Sport Turismo est loin d’être dépourvue en matière d’équipements. Il serait trop long d’énumérer la liste qui, de toute manière, se retrouve plus bas dans la fiche technique. Le constructeur est un maître du carnet des options et, une fois de plus, ça paraît!

Valeur : 8/10

L’acquisition d’une familiale Panamera est-elle justifiée? Pas tellement plus que celle d’une version berline si vous voulez mon avis. Par contre, le fait que la variante à toit allongé soit plus rare que celle à toit arrondi se veut un élément à considérer à l’achat. Qui plus est, l’écusson GTS ajoute à la valeur de cette familiale allemande et performante. De toutes les livrées disponibles, cette version est sans contredit celle qui va davantage attirer les collectionneurs dans quelques années.

Conclusion

Belle à croquer, agile malgré son poids important, superbement fini à l’intérieur comme à l’extérieur, la Porsche Panamera GTS Sport Turismo se retrouve dans la catégorie « canif suisse » tellement elle s’avère versatile. Son côté utilitaire ne fait aucun doute, tandis que son comportement de voiture m’interpelle au plus haut point. En fait, il devrait donner l’eau à la bouche à tous ceux et celles qui adorent conduire, mais qui n’auraient pas l’espace nécessaire pour garer d’autres voitures. La Porsche Panamera GTS Sport Turismo 2019 est bonne à tout faire… ou presque!

Porsche Panamera GTS Sport Turismo 2019
Cylindrée: 4,0L
Nb. de cylindres: V8
Puissance: 453 ch @ 6 000 tr/min
Couple: 457 lb-pi à 1 800 tr/min
Consommation de carburant: n/d
Volume de chargement: 520 / 1 390 L sièges rabattus
articles_PricingType Porsche Panamera GTS Sport Turismo 2019
Prix de base 153 300 $
Taxe climatiseur 100 $
Frais transport et préparation 1 250 $
Prix tel qu’essayé 190 300 $
Équipement en option 35 650 $ – Peinture Rouge Carmin, 3 770 $; Habitacle rouge GTS, 3 980 $; Direction arrière, 1 840 $; Système PDCC, 5 710 $; Pare-soleils électriques, 560 $; Jantes SportDesign 21 pouces, 2 790 $; Ensemble fibre de carbone intérieur, 1 140 $; Système de caméra 360 degrés, 1 360 $; Afficheur tête haute, 1 970 $; Éclairage d’ambiance, 570 $; Ensemble Premium Plus, 5 140 $; ensemble Assistance, 6 120 $; Blocs optiques noircis, 700 $
Équipement en option
10 0
Détails de la cote 8,1
9 Stylisme
10 Groupe motopropulseur
8 Qualité
8 Confort
7 Commodité
9 Agrément de conduite
8 Utilisation/Ergonomie
7 Consommation de carburant
7 Caractéristiques
8 Valeur