Mitsubishi Outlander PHEV 2019 contre Toyota RAV4 hybride 2019 : match comparatif

Photographie : Tom Sedens

Introduit pour l’année-modèle 2018, le Mitsubishi Outlander PHEV est encore, à ce jour, le seul VUS compact hybride rechargeable sur le marché. Son seul concurrent réel est un Volvo XC60 se vendant à un prix nettement plus onéreux.

Cette année, Toyota nous présente la toute dernière mouture de son RAV4. Comme c’est la tradition chez le constructeur depuis quelques années, une déclinaison hybride s’est aussi ajoutée à la gamme.

Bien qu’il n’offre pas la mécanique hybride rechargeable, à nos yeux, le Toyota RAV4 hybride occupe la place d’unique concurrent au Outlander PHEV. Dans ce match comparatif, nous évaluerons chaque modèle afin de mieux vous éclairer. Lequel de ces deux VUS électrifiés représente le meilleur achat?

Des conditions optimales

Les deux véhicules ont été essayés lors de la huitième édition de l’EcoRandonnée, organisée par l’Association des Journalistes Automobile du Canada (AJAC), en Alberta. L’événement visait à mettre en valeur les véhicules les plus verts de l’industrie. On y retrouvait de tout, des véhicules à essence, des hybrides rechargeables, des électriques et même des véhicules à piles à combustible à hydrogène.

Sur un parcours totalisant près de 1 000 km, chaque véhicule a été évalué sous les mêmes conditions, chose qui a rendu notre match comparatif d’autant plus intéressant.

Commençons par l’Outlander PHEV, étant donné qu’il est, au moment d’écrire ces lignes, le véhicule hybride rechargeable le plus vendu au pays. Capable de rouler jusqu’à environ 40 km sur une pleine charge, son moteur principal est un 4-cylindres de 2,0-litres d’une puissance de 117 chevaux et un couple de 137 lb-pi. Le tout est jumelé à une boîte automatique à variation continue. Le rouage intégral s’offre de série, faisant de l’Outlander PHEV le seul VUS de sa catégorie à profiter à la fois des quatre roues motrices et d’une motorisation entièrement électrique. De plus, contrairement à Toyota qui se sert de son moteur électrique, positionné sur les roues arrière, pour assister les roues avant, le système de Mitsubishi permet de verrouiller les différentiels au besoin.

Bref, en situation hivernale, sur chaussée enneigée, l’Outlander est un véhicule qui risque de mieux se débrouiller grâce à sa transmission intégrale novatrice.

Mais, la plus grande force de l’Outlander, c’est son volume intérieur. Se positionnant entre un VUS compact et intermédiaire, sa capacité de chargement maximale (avec la banquette arrière rabaissée) est de 1 886 litres. Certes, c’est énorme pour le segment, mais le Toyota le surpasse tout de même légèrement avec une capacité totale de 1 977 litres.

Le plus vieux des deux

En fait, le problème avec l’Outlander PHEV, c’est que bien que sa mécanique hybride rechargeable puisse paraître révolutionnaire, le véhicule est en réalité plutôt vieux, ayant été mis en marché en Europe il y a déjà plus de cinq ans.

Or, bien que Mitsubishi ait tenté de raviver son habitacle avec des matériaux de meilleure qualité, celui-ci demeure dépassé lorsque comparé au RAV4. Sa planche de bord au design simpliste semble venir tout droit d’une autre génération et le confort des sièges n’est aucunement comparable au Toyota.

Toutefois, nous trouvons que malgré son âge, le Mitsubishi dispose d’un système multimédia nettement plus convivial que celui du RAV4. Les menus sont simples, l’interface est claire et rapide, permettant d’exécuter des commandes rapidement. De plus, l’Outlander s’offre avec la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Le RAV4, lui, ne l’offre qu’avec le service d’Apple.

Sur la route, la mécanique du Outlander PHEV est bruyante, surtout lorsque le système alterne entre l’essence et l’électricité. À ce chapitre, le RAV4 est nettement plus silencieux, raffiné et moderne en général.

Idem sur le plan des performances. Bien qu’aucun de ces véhicules n’ait été conçu pour être une bombe de circuit, le Toyota RAV4 est nettement plus nerveux lorsqu’on enfonce le champignon. Il faut avouer que son moteur principal y est pour beaucoup. D’une cylindrée plus volumineuse, de 2,5-litres, ce 4-cylindres déploie 176 chevaux et un couple de 163 lb-pi. Le véhicule est de prime abord animé par les roues avant, avec un moteur électrique de 40 kW monté sur les roues arrière, servant d’assistance en cas de glissement. Une boîte automatique à variation continue se charge de tout transférer vers la route.

L’Outlander, de son bord, n’est aucunement rapide, décourageant toute envie de s’énerver par la sonorité désagréable de son moteur à essence dépassé. Les accélérations sont molasses et honnêtement plutôt décevantes.

Le RAV4 dispose d’une qualité de finition hors pair, avec un habitacle nettement plus silencieux que son concurrent. Sa douceur de roulement nous fait penser à certains produits Lexus, son habitacle est aussi silencieux qu’un monastère et la transition d’un moteur à l’autre est presque impossible à décerner.

Le Toyota RAV4 2019 est un véhicule visiblement plus raffiné.

Alors, lequel gagne?

Lors de notre EcoRandonnée, il a été intéressant de comparer la consommation d’essence de chaque véhicule. Bien que le Toyota soit le VUS le plus moderne du duo, c’est le Mitsubishi qui en s’en est tout de même sorti vainqueur avec une moyenne de consommation de 5,2L/100 km. Le RAV4 a enregistré une moyenne de 5,4L/100 km. Bref, on s’entend que c’est très proche!

En somme, si la possibilité de rouler en mode 100% électrique vous allume, il ne va pas s’en dire que le Mitsubishi Outlander PHEV 2019 demeure une valeur sûre. Pour un consommateur demeurant, par exemple, en banlieue d’une ville comme Montréal ou Québec, et qui ne voyage pas plus que 50 km pour se rendre au boulot, ce VUS représente un achat intelligent.

Toutefois, l’Outlander PHEV se vend à un prix nettement plus cher que le Toyota. Avec un prix de départ de 43 498 $, contrairement à 34 404 $ pour un RAV4 hybride 2019, il est difficile de justifier l’autonomie électrique, surtout pour un véhicule si dépassé. Cela dit, au Québec, le Mitsubishi Outlander PHEV profite tout de même du rabais provincial et fédéral pour les voitures hybrides rechargeables, réduisant le prix d’achat de 6 500 $.

Au final, chacun de ses véhicules ferait baisser vos factures d’essence mensuelles, il n’y a pas de doutes. Mais à nos yeux, nous trouvons le Outlander PHEV trop onéreux pour ce qu’il offre. Le Toyota RAV4 2019 constitue une proposition tout aussi verte, mais à moindre prix.

Lequel de ces deux VUS électrifiés représente le meilleur achat? 2019-07-23 06:30:00
Mitsubishi Outlander PHEV GT 2019 Toyota RAV4 hybride 2019
Cylindrée 2,0L Cylindrée 2,5L
Nb. de cylindres L4 Nb. de cylindres L4
Puissance 117 ch @ 4,500 tr/min, 80 + 80 ch moteur électrique Puissance 219 ch combinée
Couple 137 lb-pi @ 4,500 tr/min, 101 + 144 lb-ft moteur électrique Couple 163 lb-pi @ 3 600 tr/min essence
Consommation de carburant 3,2 Le/100 km comb hybride; 9,4/9,0/9,2 L/100 km ville/route/comb essence Consommation de carburant 5,8/6,3/6,0 Le/100 km ville/route/comb
Volume de chargement 861 / 1 886 L sièges abaissés Volume de chargement 1 062 / 1 976 L sièges abaissés
Prix de base 51 798 $ Prix de base 42 090 $
Taxe climatiseur 100 $ Taxe climatiseur 100 $
Frais transport et préparation 1 575 $ Frais transport et préparation 1 815 $
Prix tel qu’essayé 53 773 $ Prix tel qu’essayé 44 005 $
Équipement en option 300 $ – Blanc Nacré 300 $ Équipement en option Aucune
Équipement en option