Actualité automobile

Land Rover dévoile le Defender OCTA plus robuste

La mode est à l’aventure de nos jours. Les VUS ordinaires ne sont plus suffisants pour convaincre cette clientèle toujours plus exigeante. Les Jeep Wrangler Rubicon et Ford Bronco Raptor attirent l’attention, et c’est assurément ce qui a motivé les ingénieurs affectés au projet Defender OCTA.

Le nouveau modèle encore plus robuste que la déjà très compétente gamme Defender rehausse en effet les capacités du Defender 110, le seul empattement actuellement disponible avec ces ajustements spéciaux. Précisons également que le Defender OCTA devient du même coup le Defender le plus rapide et le plus puissant de l’histoire du modèle. Le nouveau venu fera d’ailleurs ses débuts au Festival de la Vitesse de Goodwood en Angleterre, du 11 au 14 juillet prochain.

 

 

Mais, pour l’instant, on sait que le V8 biturbo de 4,4 -litres emprunté à BMW livre une puissance de 626 chevaux et un couple de 553 lb-pi (ou 590 lb-pi avec le système de départ arrêté). Le 0-96 km/h est abattu en seulement 3,8 secondes. On parle quand même d’un 4x4 plus haut qu’à l’habitude, soit 28 mm supplémentaires, tandis que la largeur a également cru au passage avec 68 mm de plus.

La suspension fortement retravaillée pour l’occasion reçoit une triangulation plus longue et plus robuste, ce qui optimise l’articulation des jantes. Cette suspension, baptisée 6 D Dynamics pour l’occasion, fait appel à des amortisseurs semi-actifs à variation continue, ce qui réduit le tangage et le roulis sur le bitume, tandis qu’en situation hors route, cette suspension rend le Defender OCTA encore plus flexible pour traverser les obstacles.

Bien entendu, il s’agit d’un modèle Land Rover. Le conducteur a donc une foule de modes de conduite et de types de terrains qu’il peut sélectionner à sa guise. Des modes comme Sable, Boue et ornières, Herbe gravier et neige et rocher. Le nouveau mode OCTA, quant à lui, ajoute ce système de départ arrêté, en plus d’ajuster le freinage antiblocage pour plus d’efficacité sur les surfaces lousses. Mentionnons également que le système de freinage plus mordant à l’avant est désormais une gracieuseté du fournisseur Brembo.

Le traitement OCTA est assez sobre à l’extérieur, mais quand même, les ailes élargies vendent la mèche sur le caractère du 4x4. Les jantes spéciales de 20 pouces de diamètre, enveloppées par des pneus tout terrain Goodyear Advanced, ainsi que ce faciès plus agressif contribuent également à distinguer le Defender OCTA des modèles moins robustes. Pour une tenue de route supérieure sur le bitume, le constructeur propose même un jeu de jantes de 22 pouces enveloppées par des pneus quatre saisons. Tous les Defender OCTA seront habillés de ce toit et du hayon couleur Noir Narvik. Le reste du 4x4 pourra être peint d’une des couleurs disponibles pour le modèle.

Sur le Defender OCTA Edition One, la couleur Vert Faroe est l’un des choix exclusifs à cette variante unique. Notez aussi la présence de ces composantes réalisées en fibre de carbone avec des matériaux recyclés un peu partout à l’extérieur de cette version de lancement.

Dans l’habitacle, ce sont surtout ces nouveaux sièges de performance qui différencient le Defender OCTA des autres. Ceux-ci sont plus enveloppants qu’à l’accoutumée et profitent de la technologie Seat and Soul, développée conjointement avec l’entreprise SUBPAC et l’Université de Coventry. Ce détail va rehausser l’expérience musicale des passagers de la première rangée.

Le nouveau super Defender OCTA ne sera pas un modèle aussi répandu avec son prix de départ de 175 000 $ au Canada. L’Edition One aura un prix de départ de 191 000 $. Les intéressés pourront commander leur exemplaire très bientôt sur les plateformes de réservation de la marque.