Actualité automobile

Polestar 3 : le constructeur lance son premier multisegment

Jusqu’ici, la division Polestar s’est démarquée par sa stratégie entièrement électrifiée, le coupé Polestar 1 et la berline Polestar 2 qui respectivement ont été munis d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable et d’une mécanique purement électrique. Or, ces deux premières incursions de Polestar sur le marché étaient fortement inspirées par les véhicules signés Volvo.

Malgré un design distinct, les deux premiers modèles Polestar avaient beaucoup de points en commun avec les véhicules Volvo dont ils dérivaient. Cette fois, le multisegment Polestar 3 se positionne comme un modèle à part entière, le design de cet autre VUS entièrement électrique qui s’inspire nettement du concept Precept dévoilé en 2020.

La portion avant par exemple, reprend la forme des blocs optiques à deux étages, tandis que le capot vient se glisser sous un aileron avant, un petit truc qui améliorerait le coefficient aérodynamique du véhicule. Plus bas, la découpe du bouclier est très technique avec ces deux triangles aux extrémités. De profil, le nouveau modèle prévu pour l’année-modèle 2024 propose une ceinture de caisse assez haute, ce qui se traduit par une fenestration pincée entre les piliers A et C, tandis que les panneaux de plastique noir sont assez imposants, eux qui grimpent également sur les portières.

Comme c’est de plus en plus la tendance, la taille des jantes est gigantesque, le Polestar 3 qui sera disponible avec un ensemble de 21 pouces, tandis que le groupe optionnel de Performance boulonnera des jantes de 22 pouces au véhicule. Quant à la portion arrière de ce VUS coupé, il rappelle la Polestar 2, notamment par ce large feu de position qui traverse la largeur du véhicule avec son dessin aux diodes électroluminescentes.

À l’intérieur, le constructeur poursuit sa quête minimaliste avec une planche de bord très épurée. En effet, la planche est très linéaire, tandis qu’un large écran central et tactile est simplement déposé à la manière d’une tablette intelligente, l’écran qui a une diagonale de 14,5 pouces. Mais, ce n’est pas tout, car un deuxième écran, de forme rectangulaire celui-là, est déposé derrière le volant à base aplatie de la division d’origine suédoise. On retrouve bien entendu les célèbres baquets sport d’origine Volvo à la première rangée et une console centrale avec un accoudoir relativement élevé. Cette console n’est pas connectée à la planche de bord, une solution qui permet au conducteur de déposer des objets encombrants sous la console.

Derrière, le Polestar 3 sort de l’usine avec une banquette traditionnelle… qui peut se replier pour le chargement d’objets plus encombrants d’ailleurs. L’environnement du système d’infodivertissement est sans surprise celui du géant Google. Rappelons que la berline Polestar 2 avait été la première voiture de production à adopter ce système qui, jusqu’ici, n’a pas déçu, il faut l’avouer.

Pour mieux placer le Polestar 3 au sein de la gamme, sachez que la longueur, l’empattement et la largeur sont très semblables aux dimensions de l’actuelle Volvo V90 Cross Country, le Polestar 3 qui est toutefois un plus haut que la célèbre familiale haute sur pattes.

Bien évidemment, le fait que le 3 soit par-dessus la berline 2 dans l’organigramme de la marque fait en sorte que le groupe motopropulseur se doit d’être supérieur. Voilà pourquoi la puissance des deux moteurs électriques est de 489 chevaux, tandis que le couple atteint 620 lb-pi. La sélection du groupe Performance (un supplément de 7 000 $) bonifie la puissance à 517 chevaux et le couple à 671 lb-pi. Le Polestar 3 devrait également impressionner à l’accélération, le constructeur qui annonce un 0-96 km/h réalisé en 4,9 secondes, ou 4,6 secondes avec le groupe Performance. Ah oui, la vitesse maximale sera de 210 km/h, contrairement aux produits Volvo limités à 180 km/h.

Mentionnons aussi que l’autonomie estimée entre les recharges est de 482 km, les chiffres temporaires qui proviennent de l’EPA américaine. Pour alimenter les deux moteurs électriques en électrons, le Polestar 3 fait confiance à une batterie au lithium-ion de 400 V d’une capacité de 111 kWh.

D’autres détails seront bientôt disponibles, mais au moment d’écrire ces lignes, l’aile canadienne de Polestar avait confirmé que le prix d’entrée serait de 97 400 $ pour la livrée Long Range Dual Motor qui viendra d’office avec les ensembles Pilot et Plus, l’ensemble Performance qui sera quant à lui livrable avec un supplément de 7 000 $. Les premières livraisons du véhicule sont prévues un peu avant la fin de 2023.