Avis d'expert

Honda Civic Si 2022 : essai routier

7,9
10
SCORE AutoHebdo
Ce score est attribué par notre équipe d’experts après des tests approfondis de la voiture
  • STYLISME
    8/10
  • Sécurité
    8/10
  • COMMODITÉ
    8/10
  • UTILISATION/ERGONOMIE
    7/10
  • CARACTÉRISTIQUES
    9/10
  • GROUPE MOTOPROPULSEUR
    8/10
  • CONFORT
    6/10
  • AGRÉMENT CONDUITE
    9/10
  • CONSOMMATION DE CARBURANT
    8/10
  • VALEUR
    8/10

Depuis la refonte de l’an dernier, Honda a multiplié les annonces liées à sa populaire compacte, la onzième du nom. La Honda Civic est déjà disponible en format berline et cinq portes, mais cette fois, c’est au tour de la version sportive, la Si qui poursuit sa route exclusivement en tant que berline pour 2022. Il ne manque plus que l’enfant terrible – la Civic Type R pour ne pas la nommer –, mais ça, c’est pour plus tard!

Pour l’instant, concentrons-nous sur cette Si, les deux lettres qui sont synonymes de sportivité abordable en Amérique du Nord. La Civic Si est également LA rivale avouée d’une autre berline compacte et performante, j’ai nommé la Volkswagen Jetta GLI. Et ce duel dure depuis le tournant des années 90, alors que la Volkswagen à battre à l’époque était la Golf GTI puisque les premières Civic Si à avoir sillonné les routes du continent étaient des carrosseries bicorps.

Mais bon, il est temps de s’attarder à cette nouvelle Civic Si. Place à la performance « abordable » douze mois par année.

Valeur : 8,5/10

Nous débutons cet essai avec cet aspect plus monétaire, la Civic Si qui commande tout de même un PDSF de 33 750 $ au moment d’écrire ces lignes. Avec les frais de destination et les taxes, une Civic Si exige donc à son propriétaire de débourser plus de 40 000 $, ce qui n’est pas rien en 2022, et ce, même si le prix des voitures a explosé – surtout du côté usagé – depuis le début de la pandémie. En comparaison, la Volkswagen Jetta GLI (à boîte manuelle) se détaillle 31 895 $ avant les options. Mieux encore, une Honda Civic Touring aussi bien équipée – ou presque – qu’une Civic Si se vend seulement 1 780 $ de moins que la berline la plus aiguisée de l’alignement. Une bonne affaire cette Civic Si? On peut dire que oui, malgré les 40 000 $ et plus qui sortiront de vos poches.

Design : 8/10

On ne peut certainement pas affirmer que la berline Civic révolutionne l’industrie automobile par son design novateur. En revanche, cette Civic Si, assez discrète malgré son petit aileron juché au bout du coffre et ses jantes noires enveloppées par des pneus de performance quatre saisons. Du reste, la Civic Si adopte une ceinture de fenestration noire et une grille de calandre exclusive avec un écusson « Si » rouge difficile à manquer.

Dans le domaine de la discrétion, la Honda Civic Si est dure à battre. En revanche, cette silhouette effacée risque de beaucoup mieux vieillir que celle de la génération précédente avec ses ouvertures exagérées dans les pare-chocs.

Sécurité : 8,5/10

Sans surprise, cette Honda Civic très bien équipée profite quand même de toutes les fonctionnalités de la suite Honda Sensing, notamment le régulateur de vitesse intelligent avec assistance à basse vitesse, la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’alerte de sortie de voie, l’assistance de maintien dans la voie, l’alerte de sortie de route, la détection de collision avant avec assistance au freinage.

Puissance : 8,5/10

Dotée du même moteur 4-cylindres turbo de 1,5-litre de cylindrée que la livrée la plus cossue de la berline, la Civic Si voit tout de même son niveau de puissance grimper quelque peu face à cette version moins sportive. En effet, la puissance atteint 200 chevaux et un couple de 192 lb-pi (contre 180 chevaux et 177 lb-pi dans la livrée Touring).

Et avec cette excellente boîte manuelle à six rapports, il est assez facile d’exploiter le maximum de ce moulin turbocompressé.

Agrément de conduite : 9/10

La Civic Si est, depuis que le modèle existe, une référence en matière de plaisir de conduite à petit prix. La bombinette est synonyme de mécanique 4-cylindres qui adore grimper dans les hautes sphères de son régime-moteur. Bien que cette Si soit équipée d’un moteur turbocompressé – le deuxième dans l’histoire du modèle –, c’est toujours le cas, quoiqu’on s’ennuie par moments du bloc de 2,4-litres de la dernière Si à moteur atmosphérique qui faisait gronder son système VTEC non loin des 7 000 tr/min chaque fois que son conducteur en avait envie.

S’il est vrai que la sonorité rauque des Civic Si d’antan manque à cette génération du modèle, le maniement du levier de vitesses est toujours aussi jouissif. J’ai l’impression de me répéter chaque fois qu’il est question de la boîte manuelle Honda, mais derrière son volant, on se surprend à répéter les « talon-pointe » la plupart du temps, ne serait-ce que pour malmener le petit pommeau métallique une autre fois. Dans le cas de cette composante, le plaisir croît vraiment avec l’usage!

Honda a également bonifié la rigidité du châssis de la berline, et ça paraît surtout lorsque le mode Sport est sélectionné à l’aide de petit levier non loin du pommeau de vitesses. Par rapport à la Civic régulière, la suspension de la Si est bien entendu plus ferme, une gracieuseté des ressorts 8 % plus fermes à l’avant et 54 % plus fermes à l’arrière. Les amortisseurs ont également été calibrés pour le modèle à caractère sportif, tandis que les barres stabilisatrices sont aussi plus grosses que celles de la berline sans l’écusson Si.

Quant aux freins, ils sont nettement plus mordants que ceux de la berline. Les disques ont un diamètre plus important, idem pour ceux de l’essieu arrière. Mentionnons également la présence de pneus de performance quatre saisons, un élément tellement anodin qu’il est facile de l’oublier. Pourtant, ce sont ces rondelles caoutchoutées qui collent au bitume.

Confort : 6/10

À ce compte, il est préférable de choisir ses propres paramètres à l’aide du nouveau mode de conduite Individuel et de placer la suspension à ses ajustements les plus mous, car sur une route bosselée, la Civic Si peut même être qualifiée de désagréable tellement les rebonds sont limités; ce qui a une incidence sur le bas du dos de votre humble serviteur.

Heureusement, les sièges de la première rangée sont suffisamment moelleux pour rendre les promenades agréables, et ils procurent juste assez de support latéral pour les virées dans l’arrière-pays, mais pour une utilisation plus intensive en circuit fermé, un siège encore plus enveloppant s’impose. Je me dois aussi de mentionner que l’insonorisation est mieux que par le passé, mais qu’on est loin d’un Acura MDX et son habitacle feutré.

Consommation de carburant : 8,5/10

L’ÉnerGuide canadien annonce une moyenne globale de 7,7 L/100 km, une statistique franchement étonnante pour une sportive. Toutefois, pour arriver à enregistrer un tel résultat, il faut être doux avec la pédale de droite, ce qui est dur à réaliser au volant d’une voiture aussi amusante à conduire. Dans le cadre de cet essai échelonné sur quelques jours, j’ai enregistré une moyenne de 9,2 L/100 km, un résultat qui témoigne de mon enthousiasme pour la berline de performance.

Habitabilité : 7,5/10

À côté du nouveau HR-V, la berline Civic n’est pas aussi logeable, ça va de soi, mais dans le créneau des berlines compactes, la version Si ne sacrifie absolument rien face à une Civic régulière. Il est toujours possible de replier en tout ou en partie la banquette arrière et l’espace dans le coffre est celui d’une berline de catégorie compacte, que dire de plus?

Convivialité : 7/10

Parlons de cette planche de bord qui est au menu de la Civic depuis la refonte de l’an dernier. Cette linéarité est franchement plus jolie à regarder que l’ancienne et cet écran central est également plus facile à utiliser avec ses menus surdimensionnés et la réactivité accrue de ce dernier. Un mot aussi pour féliciter les concepteurs d’avoir conservé les traditionnelles molettes pour la climatisation. Quant au reste, l’emplacement des commandes quotidiennes est assez proche de la perfection. Même le volant multifonctions – et très agréable à tenir en main – est facile à utiliser.

Caractéristiques : 9/10

La Civic Si trône au sommet provisoire – avant l’arrivée de la Type R – de la gamme Civic; il est donc normal que la liste d’équipement soit très complète. Certains trouveront à redire sur l’absence de sièges en cuir, mais la mission de la Si n’est pas de séduire les passagers, mais surtout celui ou celle qui prend place derrière le volant. Et au quotidien, des sièges en tissu sont plus faciles à gérer en général.

Les systèmes de sécurité sont nombreux, idem pour les applications du système d’infodivertissement, tandis que la quincaillerie de performance est suffisante pour distinguer une Si d’une Civic sans l’écusson de performance. Il manquerait probablement un afficheur tête haute, mais on parle d’une berline compacte à un peu plus de 33 000 $ ici, pas d’une berline intermédiaire de luxe

Conclusion

Mon essai de la Civic Si 2022 s’est terminée comme tous mes essais de Civic Si du passé, c’est-à-dire avec un large sourire accroché à mon visage. Pour illustrer mon propos, j’ai partagé mes sept jours d’essai avec une Lexus IS 500 F Sport – avec le gros moteur V8 – et devinez quelle voiture j’ai préférez utiliser lorsque je devais faire un choix. La berline Si est, à mon avis, supérieure à celle qui l’a précédé. Sa devancière était trop « soft » à mon goût, contrairement à cette plus récente version du modèle sportif qui remet les pendules à l’heure. Il ne lui manque qu’un système d’échappement moins restrictif, mais pour cela, l’industrie de la pièce de remplacement a tout ce qu’il faut pour faire chanter la rivale de la Jetta GLI.

Les concurrents
Caractéristiques
Cylindrée 1,5L
Nb. de cylindres L4 turbo
Puissance 200 ch
Couple 200 ch
Consommation de carburant 8,7 / 6,4 / 7,7 L/100 km ville/route/comb
Volume de chargement 408 L
Modèle à l'essai Honda Civic Si 2022
Prix de base 33 750 $
Taxe climatiseur 100 $
Frais transport et préparation 1 895 $
Prix tel qu’essayé 35 745 $
Équipement en option
Aucune